Menu
A+ A A-

Syndicat Mixte du Trégor

smt-01-logoCréé en 1974, la vocation initiale du Syndicat Mixte du Trégor (SMT) était de prévenir et de limiter, par des aménagements hydrauliques, l’impact des crues sur la région morlaisienne suite à l’inondation de 1974.

Aujourd’hui, la structure, composée de 11 agents, regroupe les collectivités territoriales et les syndicats suivants :

  • Le SIVOM de Morlaix-Saint Martin des Champs ;
  • Le Syndicat Intercommunal des Eaux de Lanmeur (SIEL) : Garlan, Lanmeur, Locquirec, Guimaëc, Plouégat-Guerrand, Plouézoc'h, Plougasnou et Saint Jean du Doigt
  • Le Syndicat Intercommunal des Eaux de Pen Ar Stang : Plougonven, Plouigneau et Plourin-lès-Morlaix)
  • Les communes de Botsorhel, Lannéanou, Le Cloître-Saint-Thégonnec, Le Ponthou et Pleyber-Christ

Le territoire d’action représente une superficie de 500km² réparti sur 4 bassins versants : le Douron, le Dourduff, la rivière de Morlaix et les ruisseaux côtiers.

Les missions du SMT peuvent être regroupées, pour l’essentiel, autour de trois pôles complémentaires :

  • la restauration - entretien des cours d’eau
  • la préservation - reconquête de la qualité de l’eau.
  • la gestion des milieux naturels (zones humides et bocage).

smt-02La restauration et l’entretien des cours d’eau

Les objectifs des travaux de restauration et d’entretien portent sur :

  • la limitation des risques de crue et le soutien des étiages marqués ;
  •  la favorisation du bon fonctionnement du milieu naturel (rôle d’autoépuration) ;
  • la préservation de la vie piscicole et des espèces faunistiques et floristiques liées aux cours d’eau.

Des travaux sont réalisés sur la commune de Plouézoc’h depuis 2004 :

  • Intervention sur le Corniou : 7 km entretenu tous les 2 ans depuis 2004
  • Intervention sur le Dividou : 4 km entretenus en 2005 et 2008
  • Intervention sur le Dourduff : 9 km entretenus depuis 2005

Sur le périmètre, ce sont 50Km de linéaire entretenu chaque année, avec des aménagements de rivière (11 aménagements en 2012), du conseil aux riverains et collectivités.

smt-03

Les plantes invasives

smt-04 smt-05

Les techniciens rivière réalisent également un travail de veille sur les milieux aquatiques, et notamment sur les plantes invasives. Un chantier d’arrachage de Balsamine de l’Himalaya a été mené sur le Dourduff à Milin Goz et de Renouée du Japon sur le Corniou à Terenez.

smt-06Les pompes de prairies, une alternative à l’abreuvement direct

La réglementation actuelle interdit le piétinement des troupeaux pour s’abreuver dans les cours d'eau. En effet, l'abreuvement direct entraine la dégradation des berges et favorise le transfert de pathogènes et de toxines dans les cours d'eau. Cet impact sur la qualité de l'eau est nuisible aux poissons mais aussi aux autres animaux qui s'abreuvent en aval. Le SMT propose des aides financières pour l'achat de pompe de prairie ou bac d’abreuvement (80% d'aide du montant de l'achat hors taxes). A ce jour, 33 pompes de prairies et 2 bacs d’abreuvement ont été installées.

La préservation ou la reconquête de la qualité de l’eau

Appelé « Contrat territorial », son objectif est de permettre d’atteindre le « bon état écologique » des eaux superficielles, souterraines, douces et littorales en 2015 (2027 pour la problématique marées vertes en baie de Lannion, y compris la baie de Locquirec).

Ce contrat intègre :

  • L’amélioration des pratiques agricoles : animation collective en partenariat avec la Chambre d’Agriculture et animation individuelle en régie (mise en œuvre de Mesures Agri Environnementales)
  • L’amélioration des pratiques de désherbage des collectivités : plans de désherbage et promotion des techniques alternatives au traitement chimique
  • Le suivi de la qualité des eaux de rivières des bassins versants du territoire

Suivi des pratiques d’entretien des espaces verts des communes

 La réglementation en vigueur interdit toute utilisation de produits phytosanitaires à proximité de l’eau.
Cela implique une adaptation des pratiques de désherbage de la part des communes ainsi qu’une meilleure tolérance de la végétation spontanée sur l’espace public de la part des habitants, des agents et des élus. Dans ce contexte, le SMT rencontre régulièrement élus et agents des services techniques pour faire un bilan sur leurs pratiques de désherbage communal. Le but de ce suivi est d’aider la commune à se diriger vers une utilisation minimale et raisonnée de pesticides. Pour ce faire, le SMT possède du matériel de désherbage mécanique et thermique qu’il met à disposition des communes membres, à titre gratuit. Consciente des risques environnementaux et sanitaires des pesticides, la commune de Plouézoc’h a décidé de mettre en place, avec l’aide du SMT, un plan de désherbage communal. Ce document va permettre de cadrer et d’optimiser les pratiques d’entretien des espaces verts et sera mis en place l’année prochaine.

Suivi de la qualité des cours d’eau

smt-08 smt-07

Le SMT réalise un suivi de la qualité de l’ensemble des cours d’eau de son territoire.
Cela représente un maillage de 37 points de suivi dont un est présent sur le Corniou, prélèvement situé au niveau du camping de la baie de Terenez à Plouézoc’h et un autre à la prise d’eau du Dourduff, qui alimente Plouézoc’h en eau potable.

Les résultats sont les suivants :

  Le Corniou Le Dourduff (à la prise d’eau)
Concentration moyenne en nitrates 33,5 mg/l de NO3 35,7 mg/l de NO3
Classement SEQ-Eau* Qualité médiocre (concentration comprise entre 25 et 50 mg/l) Qualité médiocre (concentration comprise entre 25 et 50 mg/l)
Tendance Perte de 3 mg/l NO3 en 3 années hydrologiques Perte de 10 mg/l en 11 années hydrologiques

* Référentiel pour le suivi de la qualité des cours d’eau

Sur le territoire du SMT, ce sont 37 points de suivi pour des analyses physico-chimques, de produits phytopsanitaires et de substances médicamenteuses dont les résultats sont communiquées à l’échelle régionale.

smt-09Le Plan Algues Vertes

Depuis 2010, en réponse au plan gouvernemental de lutte contre les algues vertes, le SMT est le porteur de projet du Plan Algues Vertes visant à mettre en place un ensemble d’actions sur le bassin versant du Douron. L’objectif est de diminuer le niveau d’azote de 21 % d’ici 2015 dans le Douron. Le projet de territoire comprend un volet agricole ambitieux (90 % du programme) mais aussi un volet non agricole (amélioration de stations d’épurations, mise aux normes des installations d’assainissement individuelles défectueuses, évolution des pratiques d’entretien des voiries…).

La gestion des milieux naturels

smt-10Le bocage 

Barrière contre l’érosion, le bocage participe à l’épuration de l’eau ainsi qu’à la préservation de la biodiversité. Depuis 2008, un nouvel axe de travail portant sur la gestion du bocage agricole vise à restaurer ou à créer talus et haies bocagères. Le SMT réalise un diagnostic bocager (inventaire et caractérisation du bocage) assorti d’un projet d’amélioration. Cette étude peut se concrétiser par un programme de travaux. En 2012, le SMT a réalisé 2km de talus et a assuré la maîtrise d’œuvre de plantation sur 10 ha.

Les zones humides

smt-11L’objectif est de préserver les zones humides existantes et de les restaurer en cas de dégradation.
Pour cela, plusieurs outils existent :

  • les documents d’urbanismes, le syndicat mixte propose un appui technique aux communes pour l’inventaire des zones humides;
  • les mesures agri-environnementales (contrat passé avec les agriculteurs volontaires pour l’entretien par fauche, pâturage extensif des parcelles) ;
  • les travaux de réhabilitation de zones humides dégradées : retrait de remblai, création de pont, de passages busés, …)
  • les travaux portant sur la restauration de prairies humides abandonnées à fort potentiel

Depuis 2011, le SMT a réhabilité 6 ha de zones humides et a réalisé l’inventaire pour 10 communes.

Interventions du SMT à la demande des communes membres :

  • Etude des mesures de protection contre les inondations dans les bassins versants de la rivière de Morlaix
  • Appui technique aux SIVOM de Morlaix et Saint Martin des Champs et au SIE de Lanmeur pour la mise en œuvre des prescriptions des périmètres de protection de la ressource en eau
  • Conseil technique aux particuliers et exploitants avant travaux concernant les cours d’eau et les zones humides
  • Suivi agricole et réalisation de plans de fumure
  • Charte des jardineries : visant à diminuer durablement la consommation de pesticides de jardin en orientant les consommateurs vers des solutions de jardinage au naturel grâce aux conseils de vendeurs spécialement formés
  • Education à l’environnement : subvention à hauteur de 80 % des animations réalisées sur le thème de l’eau par l’école de Plouézoc’h
  • En cas de constat de désherbage chimique à proximité d’un fossé ou d’un cours d’eau : information par courrier des riverains sur l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien du fossé
  • Piégeage de nuisibles aquatiques (ragondins, rats musqués) en partenariat avec la FEFIDEC
  • Lutte contre l’érosion des berges …
back to top